Prends ta part de souffrance comme un bon soldat du Christ Jésus. Quand on est dans l'armée, on ne s'embarrasse pas des affaires de la vie ordinaire, afin de satisfaire son chef d'armée. Dans une compétition sportive, on ne reçoit le prix que si l'on observe les règles de la compétition. Le cultivateur qui se donne de la peine doit être le premier à recevoir une part de la récolte. Réfléchis à ce que je dis, car le Seigneur te donnera de tout comprendre. Car moi, me voici déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. Je me suis bien battu, j'ai tenu jusqu'au bout de la course, je suis resté fidèle. Je n'ai plus qu'à recevoir la récompense du vainqueur : dans sa justice, le Seigneur, le juge impartial, me la remettra en ce jour-là, comme à tous ceux qui auront désiré avec amour sa manifestation dans la gloire.